AUTRES ENNEMIS DU COUPLE :

10957672_786427708099914_7580124024877287402_nLe couple est mis constamment à rude épreuve, mais, n’oubliez pas que votre plus grande force, c’est l’amour que vous portez l’un à l’autre.

Parmi les autres sujets qui peuvent basculer vers un conflit, on trouve :

1- la vie professionnelle : quand celle-ci prend plus qu’il ne faut d’investissement en temps et en énergie, et qu’elle commence à déborder sur la vie de couple, ou la vie de famille. Il est primordial de savoir équilibrer et trouver du temps pour chaque domaine de notre vie, en lui consacrant tout le temps et toute l’attention qu’il faut, non seulement pour notre couple, mais aussi pour notre propre équilibre et notre efficacité. (Voir le livre : je stoppe les fuites d’énergie).

2- les sorties et vacances : censées nous apporter de la joie et du bonheur, cela peut vite se transformer en cauchemar. Encore une fois, nous sommes différents, et dans un couple, on est deux personnes à part entière. Si votre moitié conçoit ses vacances en dolce farniente totalement au repos, mais que vous aimez les randonnées et l’aventure, essayez de trouver un compromis, une formule qui vous permettra à l’un comme l’autre de mieux vivre vos vacances, tout en restant ensemble, et en partageant quelques moments à deux. Pour les sorties, c’est pareil, si l’un préfère l’option dîner au restaurant et que l’autre préfère une balade le long de la plage, trouvez un compromis, faites les deux, ou chacun fera la concession à son tour, une fois sur deux.

3- Temps et loisirs personnels : bien sûr que chacun a parfaitement le droit d’avoir un moment rien que pour lui, consacré à ses propres loisirs. Mais cela aussi doit être négocié de manière équitable, si vous passez deux heures en piscine, il est inacceptable que l’autre consacre six heures à son club de gym. Discutez, organisez-vous avec un planning et des horaires définis, et surtout, respectez cet engagement.

4- Traditions et fêtes : bien sûr de par l’éducation que chacun des deux partenaires a reçu dans sa propre famille, et les environnements différents d’où l’on vient, on n’ pas les mêmes traditions l’un et l’autre. Le souci c’est que chacun essaye de perpétuer les traditions et les transmettre aux enfants, et cela peut déclencher des disputes interminables. Les fêtes aussi peuvent être une rude épreuve pour le couple, avec l’éternelle question « chez ta famille ? ou chez ma famille ? », mais aussi, quel budget ? quels achats ? quelles priorités ? là aussi, il est vital de négocier, et de faire des compromis qui arrangeront les deux.

5- La volonté de changer l’autre : il est important que dans un couple, l’un et l’autre soient conciliants, et sachent s’adapter et faire des compromis, mais il est primordial que chacun puisse garder son identité intègre. Vouloir changer l’autre, sous-entend qu’on ne le trouve pas assez bien comme il est, et c’es très rabaissant. Ou alors cela est considéré comme une tentative de contrôler l’autre et décider pour deux. Regardez votre partenaire comme il est, et pas comme vous souhaiteriez qu’il soit, n’est-il pas déjà assez bien pour vous ? demandez-vous, comment vous vous sentirez, si l’autre essayait de vous changer, ou de toucher à votre identité ? si vous sentiez que vous n’êtes pas assez pour lui comme vous êtes, qu’il ne vous aime pas pour ce que vous êtes, ou qu’il essaye de vous contrôler et vous enlever le droit d’exister par vous-mêmes ?

6- Le bagage du passé : nous arrivons dans un couple non seulement avec nos valises, mais aussi avec un autre genre de bagage, celui que nous traînons depuis l’enfance, ou de nos relations précédentes (que ce soit en amour ou en amitié). Des plaies, des blessures, et des manques à combler. Nous ramenons avec nous des besoins et des attentes qui n’ont pas été nourris. Mais il serait injuste de demander à votre partenaire de combler le manque laissé par un père absent, une mère non affective, des amis traîtres, ou des amours déçus…aussi injuste que si vous demandiez à votre voisin de table de payer votre facture de restaurant, ou si on envoyait en prison le frère d’un meurtrier à sa place. Ces manques, ces besoins, et ces carences affectives sont votre problème, et ils sont la facture d’autres personnes, quoi que votre partenaire fasse, il ne pourra jamais les honorer. Si besoin est, allez voir un professionnel, pour vous aider à régler vos problèmes du passé, de sorte qu’ils ne pourrissent pas votre présent et votre avenir.

7- Le journal comptable : quand vous faites quelque chose pour l’autre, faites-le d’abord parce que ça vous fait plaisir. Essayez d’économiser vos attentes, parce que les attentes non reconnues vous ramènent à la frustration, puis à la colère. Donnez, uniquement ce que vous avez envie de donner, mais faites-le sans chercher une médaille. Arrêtez de tenir un journal comptable de tout ce que vous faites pour l’autre, pour pouvoir le lui mettre sous le nez à chaque dispute, et le culpabiliser. C’est très manipulatoire, et cela ne vous apportera aucune reconnaissance, tout au plus, étant fatigué de ce comportement mesquin, votre partenaire pourrait vous suggérer d’arrêter de faire des choses pour lui, surtout qu’il ne vous demande rien.

De même arrêtez de tenir un journal comptable de tout ce que votre partenaire ne fait pas, ou oublie de faire. Devenez autonome, faites les choses par vous-mêmes quand cela n’implique que vous. L’idée, c’est que les calculs n’ont jamais fait des couples heureux.

8- les comparaisons : comparer votre couple et votre vie à d’autres personnes réelles ou fictives, serait une grande erreur. Chaque couple a son histoire qui lui est propre, et vouloir ressembler à ce qu’on croit être « la perfection » ou le « meilleur modèle » fera de vous une personne amère, négative, et aigrie, qui ne voit que ce qui ne va pas, au lieu d’apprécier tout ce qu’elle a. le proverbe qui dit que l’herbe est toujours plus verte chez le voisin, le reflète bien. Mais alors, demandez-vous si votre voisin n’arrose pas son gazon plus que vous ne le faites, et surtout, demandez-vous si ce n’est pas du gazon artificiel. Ce que vous voyez des autres couples, n’est peut être qu’une image qu’ils donnent, personne ne sait ce qui se passe derrière les portes fermées.

9- dans le même sens, au lieu de pointer les défauts de l’autre, essayez de vous rappeler toutes ses autres qualités.

10- La recherche du bonheur : aussi absurde que cela peut paraître, la recherche du bonheur est un ennemi du couple. Que cherche-t-on au juste ? on cherche quelque chose qu’on n’a pas, chercher, veut dire que dans la situation actuelle vous n’avez pas ce bonheur. Et généralement, l’idée que chacun se fait du bonheur est très vague, mais aussi très personnelle. Il arrive aussi que nous courrons derrière les choses que l’on n’a pas, en oubliant d’être reconnaissant pour ce qu’on a : un toit, un partenaire de vie, des enfants en bonne santé, un travail… des choses simples, mais qui ne sont pas acquises. Et puis votre bonheur est votre responsabilité, le bonheur appelle le bonheur : comment pouvez-vous atteindre le bonheur ou le donner, si vous n’êtes pas dans un bonheur intérieur, heureux avec vous-mêmes, souriant, reconnaissant ?

 

Extrait du livre « je retrouve l’équilibre dans mon couple  »

Je serai heureuse de vous retrouver pour un signature le 14 février au salon du livre à Casa, stand « Dar Nachr Al Maarifa « 

Partagez avec vos amis!
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Pinterest
Contact us