Archives pour la catégorie Questions du psy

Grossesse et travail

Bonjour, Je travaille depuis maintenant 5 ans dans une entreprise de service, j’ai annoncé à mon manager que j’étais enceinte il y a deux mois. Depuis je sens que je suis mise à l’écart sur les projets et les décisions comme si je ne servais à rien. Ca m’angoisse beaucoup, j ai des difficultés à dormir et à profiter de ma grossesse, je vais au travail avec la « boule au ventre et reviens chaque soir avec le sentiment d’être abandonné. Mon mari ne comprend pas mon état, ce qui suscite souvent des disputes entre nous. Karima de Casa.

La réponse du Psy :
Chère Karima, avant toute chose, toutes mes félicitations pour l’heureux événement. Vous allez être bientôt maman, ce qui, tant dans votre vie de femme, de couple et professionnel, n’est pas un événement anodin.

Dans vos propos, Je vous entends vous exprimer sur plusieurs points : votre sensation d’être mise à l’écart dans votre travail, l’angoisse générée par cette situation que vous percevez même comme une sorte d’abandon, ainsi que le sentiment de ne pas pouvoir vivre votre grossesse sereinement, avec apparemment une situation de couple perturbée.
Rassurez-vous chère Karima, l’attente d’un enfant (surtout si c’est le premier) peut être très perturbante pour une jeune future maman. Cette période engendre souvent un certain nombre de dérèglements hormonaux qui peuvent impacter votre humeur et votre perception de la réalité et susciter des angoisses de toutes sortes. Ne l’oubliez pas, c’est un réel changement dans votre corps et dans votre vie, et ce n’est pas rien.

Maintenant coté travail, je vous invite à initier un dialogue avec votre manager. N’hésitez pas à demander un entretien afin de parler de vos sensations et aussi de votre avenir professionnel proche. Votre manager a des exigences de résultats. Peut être de façon maladroite, il a souhaité vous épargner pendant la durée de votre grossesse et surtout assurer la continuité de service. Lui il pense à la période où vous allez être absente et que les projets doivent avancer. Effectivement à force d’anticipation, il a pu vous mettre à l’écart. Demandez ce RDV, exprimez de façon constructive vos sensations, montrez lui que vous êtes toujours « dans le coup », parlez lui de votre absence, de la période de transition, pour laquelle vous devrez identifier ensembles une ou des personnes relais qui seront en charge d’assurer votre part de l’activité. Dites lui aussi que vous vous organisez déjà pour la suite, c’est-à-dire votre retour, pour la prise en charge de votre bébé. Je vous tiens ce discours, parce qu’il me semble que votre travail a beaucoup d’importance pour vous, que c’est un objet d’investissement affectif fort. Dans votre cas c’est en initiant le dialogue et en ayant une meilleure visibilité professionnelle que vous pourrez assimiler le changement que vous êtes en train de vivre.

Concernant la période de grossesse a proprement dit, la sensation de manque de sérénité et les problèmes de couples que vous évoquez. Il semble, chère Karima, que vous avez un idéal de vécu de grossesse qui est peut être élevé. Vous travaillez, vous devez probablement vous occuper de votre foyer et de votre époux, ce qui fait qu’il vous reste peut de temps pour vivre votre grossesse comme vous l’auriez souhaité. N’hésitez pas à partager cette sensation avec votre époux, lui exprimer votre besoin – ce qui veut dire en prendre conscience de votre côté- et voir comment vous pouvez aménager du temps pour vous seule ou vous vous occuperez de vous en tant que femme enceinte, et aussi des moments avec votre mari afin de l’intégrer dans cette merveilleuse aventure. Exprimez votre fragilité et votre trouble à celui qui partage votre vie, et dite aussi votre joie lorsque vous la ressentez.

J’espère chère Karima, vous avoir apporté des débuts de réponses, un dernier conseil, évitez de vous culpabiliser, et inscrivez vous dans le dialogue, tant dans votre contexte professionnel que personnel.

Meryem Bennani – Psychologue