Enceinte, mangez deux fois mieux !

Tout est question de juste mesure : L’adage de nos grands-mères « mangez deux fois plus » s’est modifié au fil du temps, pour devenir aujourd’hui « mangez deux fois mieux ».

Tout en veillant à ne pas trop prendre de poids, une future maman ne doit surtout pas restreindre son alimentation, sous risque de carences alimentaires graves, pour elle comme pour son bébé.
En règle générale, adoptez une alimentation variée, ne sautez pas de repas et insistez sur le petit-déjeuner (bien mérité, puisque vous avez jeûné toute la nuit).
Mais surtout, choisissez les aliments en fonction de leurs qualités nutritionnelles : finalement, vous mangez pour un en vous nourrissant pour deux !

Des aliments à privilégier…
Le calcium est essentiel pour la construction du squelette de Bébé, surtout lors du troisième trimestre. Or, si vous ne lui en fournissez pas assez, il n’hésitera pas à piocher dans vos propres réserves… Alors, pensez régulièrement à dévaliser le rayon des produits laitiers de votre supermarché !
Facilitant l’absorption du calcium, la vitamine D est présente dans les poissons gras, le foie, les œufs et dans les produits laitiers. Cependant, elle se trouve surtout au pas de votre porte puisque vous la stockez principalement en s’exposant au soleil !
Un apport suffisant en fer est indispensable, surtout en fin de grossesse, afin d’éviter tout risque d’anémie. Vous le trouverez dans les légumes secs, les œufs, le poisson et la viande.
Pensez également aux légumes verts, riches en vitamine B9 (ou acide folique) et n’entamez surtout pas un régime sans sel au cours de votre grossesse : votre alimentation doit au contraire être suffisamment riche en iode, également présent dans le poisson et les œufs.
Les glucides, sources d’énergie, constituent l’essentiel de l’alimentation du fœtus. Privilégiez les sucres lents (féculents, céréales, pain, légumes secs) et prenez l’habitude de les intégrer à votre petit-déjeuner.
Les protéines ne devraient pas vous poser de problèmes puisqu’on les trouve dans les viandes, poissons, œufs et produits laitiers.
Enfin, n’oubliez pas les traditionnels lipides (graisses), vitamines (fruits et légumes) et sels minéraux.

…Et certaines substances à éviter !
D’une manière générale, Il est déconseillé de consommer trop de caféine (thé, café, Coca Cola, etc).
Alcool et tabac sont à éviter absolument : ils augmentent le risque de prématurité et de faible poids de l’enfant à la naissance.
Yousra Moustafid
Diététicienne Nutritionniste

Partagez avec vos amis!
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Pinterest
Contact us