La wishlist d’une Marocaine délurée

03E8000004125420-photo-femme-libre2014 s’apprêtant à tirer la révérence, il est commun pour tout un chacun d’en profiter pour une sorte de mise au point. D’où l’utilité rimant avec absurdité des résolutions que l’on se jure de tenir, et les espoirs que l’on nourrit à l’avènement d’une nouvelle année … Même si certains finissent par être avortés et relégués au fond d’un tiroir dans notre caboche.

 

Sortons un peu des sentiers battus et passons au crible celles qui suivent; méli-mélo, espoirs et résolutions :

 

1.     Des narcoleptiques en compote (au pire, se rabattre sur l’absinthe en infusion)

2.    Moins d’impôts sur le revenu : Oui, je pointe un doigt inquisiteur sur ces deniers« imposables » dont on ne revoit plus jamais la couleur … Ils auraient pu servir à sauver mes compatriotes de la fange (au vrai sens du terme).

3.    Moins de sourires crispés, oui, je fais allusion à ces rictus « bright(less) » qu’on assène les uns aux autres

4.    Moins d’absentéisme,arrêter la clope (?), les réflexions existentielles au fond du capharnaüm qu’on a laissé croître par négligence (cf. procrastination)

5.    Exit le cafard, halte à la procrastination (surtout pour les documents administratifs, cessons de fustiger l’état, de grâce !)

6.    les dépenses compulsives, les œillades au banquier pour creuser davantage son découvert(parce qu’on le vaut bien et que rater des Nine West, c’est contraire à l’éthique Vivienne Westwood)

7.    Raffermir son bide, son fessier, se passer des escarpins « échasses » (oullah que ça fait pas disparaître les bourrelets que d’aller (marcher) étrenner ses Adidas Running et se ruer sur son pot de Nutella sitôt rentrée)

8.    Espérer qu’un Jean Dujardin vienne nous hisser la tête hors de l’eau (il a quitté Alexandra Lamy,non ?)

9.    Voir l’Animus saliver un tantinet moins à la vue de ces hordes de blondasses (ou 42, Cf. Cheikh Sar le libidineux et son expertise ès théologie islamique new age)size zero

10. Se défaire de la malbouffe (Mais un « Khanz Ou Bnine » par mois n’est jamais de refus, et se contenter d’une petite frite chez Macdo sans déroger à la règle du Coca Light).

11. Reconsidérer sa discographie complète de Daoudi (et autres Adil El Miloudi, NDLR : tous ces CD qu’on planque dans sa boîte à gants tellement on n’assume pas), et se mettre à la Traviata comme musique de fond pour décompresser au volant. Oui, parfaitement.

12. Éconduire les torturés-de-la-life avant qu’ils ne se chargent de le faire dare-dare (valable pour les célibattantes)

13. Ne plus du tout avoir de chaussettes orphelines à leur sortie de la machine à laver

14. Ne plus les croire quand ils se plaignent de pannes du zizi intempestives (pourtant il est clair qu’ils ont une place de choix, ces messieurs du terroir, dans le classement mondial des corps caverneux spongieux les plus « imposants »)

15. Ne plus subir cette pâle copie d’Arthur -en plus débectant- quand on allume son poste et qu’on se hasarde sur la deuxième chaîne locale … QUID de Hanane El Fadili et de Fatéma Mernissi (pour ne citer qu’elles) ?

16. Ne plus s’en prendre à sa masse capillaire quand la sérotonine part en vrille

17. A little more love (Merci, Guetta !)

Maria Spleen 
Tout ce laïus désormais couché sur papier, je reprendrais bien une Marl’ et je carburerais volontiers aux huîtres ad vitam aeternam 😉

Partagez avec vos amis!
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Pinterest
Contact us