Piégée dans mon passé amoureux, je cherche délivrance.

images-10Je vous remercie tout d’abord pour ce magnifique site et UN GRAND Merci à Jaouda et Bon Courage. Mon problème c’est que je n’arrive pas à m’en sortir de mon passé. Mes fiançailles en Septembre avaient déjà commencé avec des problèmes ( le père ne voulait pas de moi et j’ai dit pas grave, il va accepter par la suite) mais les problèmes n’ont pas fini, son ex le contacte pour reprendre, me contacte moi aussi pour lui laisser son amoureux et me harcèle avec des messages sur Facebook et des appels. J’ai supporté tout ça et je me suis dit c’est moi qu’il veut, c’est avec moi qu’il veut terminer sa vie alors je supporte, ça va passer toutes ces conneries. Je pars en France pour faire l’acte de mariage là-bas pour accélérer les choses, vu que lui trouve que c’est la manière la plus simple et la plus rapide pour être ensemble. Il est Zmagri. J’ai pu convaincre ma famille de me marier loin d’eux et passer le moment le plus touchant le plus heureux de ma vie seule sans mes parents ; j’ai accepté tout ça pour être avec lui. Durant mon séjour, je découvre une autre personne, super sympa, attentionné les premiers jours, il a essayé pas mal de fois pour faire l’amour mais j’ai refusé vu que je ne suis pas encore sa femme et il demande ma virginité, chose que je ne peux pas donner tant qu’on n’est pas marié. À ce moment-là son comportement a changé complètement, je ne me sentais plus à l’aise, on était très froid et différent tous les deux par la suite… finalement on rate le rendez-vous à la mairie pour le mariage à cause de mon oncle (celui-là à la dernière minute me laisse tomber et refuse de me faciliter les papiers comme témoin à mon mariage ). Je rentre au Maroc déprimée, aucune envie de parler à personne et le comble mon fiancé me liasse tomber en me disant « ça ne va pas marcher entre nous, tu refuses d’être ma femme et ce qui compte pour toi c’est ce bout de papier « … j’ai caché ces détails qui me font mal au fond de moi jusqu’à aujourd’hui, je n’ai abordé ce sujet ni avec ma famille ni avec mes amis, c’est interdit que quelqu’un me parle de cette expérience, je leur ai simplement annoncé : « ne me demandez ni comment ni pourquoi, mais je suis célibataire à nouveau, il n y a plus de mariage » . Je n’arrive pas à dévoiler ce qui s’est passé, je n’arrive pas à annoncer que c’est fini parce que j’ai refusé coucher avec lui …j’ai pu reprendre ma vie soit disant, je montre que je suis forte, que je surmonte mon malheur, je rigole avec les gens, je me défoule, je prends soin de moi, je me fais belle, la vie est belle quoi !!! …Mais au fond de moi, je pleure ma chance et mon destin, je pleure ma solitude, mon séjour noir que j’ai passé à Paris … presque chaque jour je rêve de lui ou de son ex …ah pour information il a repris avec son ex au mois de février et bien sûr bien avant il m’a supprimé de Facebook et son ex met sur son statut mariée avec …tout en sachant qu’un mois après mon retour au Maroc il m’a appelé une seule fois, je n’ai pas répondu et lui n’a pas rappelé. Après quelques semaines il me débloque de facebook, il me rajoute, je n’accepte pas l’invitation, 24 h après il l’annule …pourquoi il a cherché à me contacter ?! aucune idée. J’ai trop mal au fond de moi et j’ai besoin d’une solution pour m’en sortir, j’ai envie d’être en paix avec moi-même, je fais beaucoup d’effort pour ça, mais j’ai peur d’exploser un jour avec ce silence que je garde et ce mal que j’ai au fond de moi, j’ai trooooooooooooooop mal…je fais quo i?! AIDEZ MOI SVP. Il fallait se battre pour le garder et sauver cette relation ? Ou le choix que j’ai fait était le bon, ma dignité avant tout ?!

La réponse du psychologue 

Chère lectrice, Vous avez pris la décision de rompre avec votre fiancé pour les raisons que vous avez évoqué, ce choix nécessite de renoncer à un passé qui vous a lié tous les deux. Chose que vous n’arrivez cependant pas à faire, et cela vous cause bien des souffrances. Renoncer au passé, c’est d’abord faire le deuil. Permettez moi de vous expliquez comment se passe ce processus de deuil. En premier lieu, il y’a le déni, la personne refuse de croire que ce qui a été son quotidien fera partie de son passé. Puis la colère, la colère contre la vie, contre l’autre, et contre soi. Ensuite la peur, la peur de l’inconnu, de ce qui pourrait se passer. Et enfin, vient l’acceptation, cette dernière phase permet d’accepter la situation, et de renoncer ! Ces étapes sont chacune aussi importante que l’autre, le déni, comme la colère et la peur sont des réponses de notre psychique à une situation qui nous est insupportable. Et la succession de ces étapes, aboutit au renoncement, et à l’acceptation. Accepter de partir, de céder sa place, et de revivre autrement. Chère lectrice, en décidant de rompre, vous avez fais le choix de passer à autre chose, alors qu’il en soit ainsi. Pour ce, il est important de prendre assez de recul, et de vous écouter. Laissez-vous aller à vos émotions, ressentez cette souffrance au fond de vous, criez, pleurez. Ne refoulez pas vos sentiments pour paraitre plus forte. Les émotions refoulées finiront par revenir, encore plus douloureuses, vivez-les maintenant ! Soyez-vous-même, et prenez votre temps. Restez au fond de ce puis le temps qui vous est nécessaire, pour pouvoir remonter, calme et sereine. Donnez-vous le temps de reconstruire votre quotidien, et de revoir vos projets. Dans ce cheminement prenez comme seule arme votre foi en ce que vous êtes, croyez en vous, et n’arrêtez pas de vous dire que vous allez vous en sortir. Un jour une grande dame m’avait appris que le chemin se fait en marchant, alors je vous le redis à mon tour, n’arrêtez pas de marcher… Je vous souhaite beaucoup de courage, Leila Afilal El Alami

Partagez avec vos amis!
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Pinterest
Contact us