Taille de guêpe et équations de poids!

On change de saison et l’été c’est pour bientôt, certaines demoiselles ont déjà dressés leurs lot de résolutions saisonnières.

Toi, tu aimes faire de grands projets, à défaut d’avoir de grandes ambitions. Tous les ans c’est la même histoire, depuis deux saisons tu parles de perdre du poids, tu envisages de mettre ton « trikini » et charmer tout ce qui bouge …
Tu décides de faire des compliments pimentés à ton entourage peut importe leurs poids, les expressions ne te manquent pas, tu as toujours l’imagination débordante… normal quoi !

Ta grande décision du moment c’est de te trouver un régime miracle pour perdre 10kg en un mois… euh ouais, ton amie te propose de ne plus manger de t’hydrater et de prendre des fruits – mais ses conseils de jalouse- Te prenant pour l’une des anges de VS, tu lui sors la formule magique « je surveille ce que je mange » ; alors qu’en réalité tu as une sorte d’acharnement sur tout ce qui comestible … lors de la rentrée, tu utilisais la même expression –par manque d’inspiration- tu t’es mise au sport de tout genre, tu fumes car ça fait perdre du poids, et tu deviens adeptes des « yoga pants » avec tes formes sur lesquelles je préfère ne pas m’attarder . Alors tu te lances dans les recherches internet et tu essayes différentes recette désintoxes, virant du citron et ses vertus, au café, à la cigarette, …. Tu testes tout au fait pourvu que ça marche.

Petite précision, toute personne svelte, mince que tu regardes, tu arrives comme par enchantement à lui trouver un défaut, ou deux, ou trois, du genre, elle ne se nourrit pas, elle souffre d’anorexie ou pire même, tu lui inventes une maladie incurable.… de même, pour toute autre personne comme toi, ou un petit chwia plus et tu commences « put**n , mais elle est grosse » ! « Elle se regarde dans le miroir », « elle bouffe tout le temps ! »
Une taille de rêve est un but éternel pour toi, tu imagines déjà –enfin, comme tous les ans- les ravages que tu peux faire avec un corps fin ou du moins homogène comme celui de ta monitrice ou la serveuse … c’est une nouvelle technique de drague ou de snobisme. Alors tu vas faire du shopping pour te motiver, tu prends des tailles dans lesquelles tu ne rentreras pas, des maillots de bains et des décolletés plus alléchants les uns que les autres, que tu finiras par vendre lors d’un vide dressing …

Pour en revenir à tes multitudes tentatives diététique, qui naturellement furent des échecs, tu commences le premier jour nickel , le soir tu es invitée et là puisque c’est pas toi qui paye, tu manges de tout, prétendant vouloir gouter … tu finis le plat … le lendemain pour te rattraper, tu ne manges pas de la journée et puis sur un coup de tête « en avant les chocolats ! » , oui mais parce que il y a un régime à base de chocolat noir toi aussi…
Et peu importe si l’erreur est tienne, tu as l’art et la manière de blâmer ton pèse personne quand tu prends ton courage à deux mains pour vérifier ton poids. Mais ça, tu ne le dis à personne ou presque … Toi, visiblement, ta seule mission que tu ne réussis pas c’est les kilos, toi qui imaginait déjà les bogosses te tourner autour et demandant ta main pour apposer ta signature au bas d’un acte qui vous unira pour la vie, tant pis pour lui si tu grossi après, tranquille tu pourras le blâmer lui aussi !

Assez proche de la catastrophe visuelle, ton poids ne change pas et tu ne t’y fais pas depuis plus d’une dizaine d’années, tu fais le même exercice, que tu échoue pour rappel, tu frôle la trentaine et tu ne baisses pas les bras. Tu te jettes au coup de tout mec qui serait prêt à te prendre comme tu es – enfin quid à porter ta gaine toute la vie-

En même temps quand tes priorités c’est comment épouser un riche et faire des enfants pour pouvoir hériter, toute la cultivation cérébrale se centralise dans le reste du corps transformant ce que tu manges en graisses à ne pas confondre avec grise –la matière bien entendu-
Tu vivras avec des sortes de rideaux tirés, cintrés, colorés ou moulant dépendant du prétendant … Sans oublier l’air d’être bien dans ta peau, ça va comme un gant avec ce déguisement.

Ton monde est une plage nudiste, dans une ville à la montagne …

Et, d’ailleurs, cet été tu as déjà prévu de louer une baraque, ou de partir à l’étranger parce que les gens ne sont pas si compliqués par rapport aux nombres de kilos – et je ne parle pas de bagages là encore-, avec en prime manger, bronzer et le Tberguig pour unique nourriture spirituelle. Amen !

#Chroniquealarush
#Nina

Partagez avec vos amis!
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Pinterest
Contact us